Accèder à mon espace de travail
Activation navigation mobile

S'inscrire

Menu
Boutons de connexion
Bouton d'inscription

Analytics, Global Site Tag et Tag Manager : quel(s) outil(s) Google choisir et pourquoi ?

L’analyse de son site web et de ses actions marketing est très utile pour arbitrer, prendre des décisions et affiner sa stratégie digitale. Et pour cela, il faut bien l’avouer : Google a créé des outils d’analyses très poussés. Mais comment les utiliser et surtout pourquoi ? Stop à la confusion, cet article vous explique tout !

Google Analytics : incontournable pour mesurer vos performances

 

Google Analytics est probablement le plus connu et le plus accessible des outils de webanalyse. Il permet de mesurer les performances de votre site web en collectant de la donnée lorsque vos visiteurs naviguent dessus. 

Google Analytics est l’un des produits Google le plus connu. Il permet de faire remonter des statistiques à propos du trafic d’un site web. Ainsi vous pouvez connaître le taux de fréquentation, les pages visitées… et bien plus encore. Toutes ces données sont précieuses. Elles vont vous permettre d’analyser le comportement de vos visiteurs et de connaître précisément le trafic sur vos pages.

Actuellement, il existe deux versions de Google Analytics disponibles : Google Analytics 3 et Google Analytics 4. Ces deux versions ont des approches de fonctionnement bien différentes.

 

1- Google Analytics 3

Google analytics 3 (le plus ancien) est basé sur le suivi (tracking) des internautes et de leur « session » de navigation. Il est donc possible de ressortir des statistiques en relation avec ces informations.

Google Analytics 3 reste aujourd’hui l’outil le plus majoritairement utilisé sur les sites web et l’outil recommandé par les référenceurs.

 

2- Google Analytics 4

Google Analytics 4 est basé sur des évènements, il ne traque plus les internautes pour des questions de « compatibilité RGPD » mais s’essaie à l’intelligence artificielle avec la production de nouvelles statistiques.

Grâce à une approche et à des rapports statistiques différents, il se positionne plutôt en complément de la version 3. Les référenceurs conseillent de ne pas l’utiliser seule car cette version doit gagner en maturité.

Google Analytics 4 ne dispose pas de « TAG » indépendant. Il s’installe forcément via Google Tag Manager ou Google Global Site Tag.

 

Google Tag Manager : un seul outil pour gérer tous vos tags

Google Tag Manager (GTM) a pour vocation de simplifier l’usage de solutions tiers autour du site web (par exemple : Google Analytics). Chaque outil tiers demande le dépôt d’un « TAG » (ou balise de suivi) sur le site afin de pouvoir collecter les informations dont il a besoin.

Avec la multiplicité des outils, certains sites web se retrouvent envahis de « TAG », parfois plusieurs dizaines et cela en rend l’usage et la maintenance compliquée. Google Tag Manager vient solutionner cela en se substituant à tous les « TAG » des outils que vous utilisez sur votre site. Le site web ne contient alors plus qu’un seul « TAG », celui de Google Tag Manager. Une fois installé sur le site, GTM va collecter un maximum d'informations afin de les redistribuer aux outils qui en ont besoin. 

L’avantage est double : 

  • le site web se voit allégé d’une multitude de « TAG » donc il se charge plus vite,

  • et la maintenance pour le propriétaire du site est bien plus aisée.

Google Tag Manager propose une interface graphique complète pour installer de nouveaux outils tiers et gérer le transfert d’informations à ces outils.

Il est aussi possible d’ajouter des informations sur le site via d'autres « TAG » appelés « datalayer » afin d’enrichir les données transmises à GTM pour avoir une expérience encore plus intéressante.
 

À noter : son approche complète et généraliste peut rendre complexe son usage et son apprentissage.

 

Global Site Tag : pour connecter tous vos services Google

La solution Google Global Site Tag (GGST) est identique sur le principe et dans son fonctionnement à Google Tag Manager. En revanche, il gère uniquement les produits Google là où Google Tag Manager se veut généraliste et tourné vers n’importe quel outil.

L’approche est simplifiée avec Google Global Site Tag puisqu’il n’y a pas d’interface graphique. Il faut toujours déposer un « TAG » qui sera unique pour tous les produits Google. À chaque fois qu’il sera nécessaire de brancher une solution Google supplémentaire vous devrez mettre à jour le « TAG » avec le code appelé « propriété » qui représente la solution à installer. 


À noter : Google Global Site Tag et Google Tag Manager partagent la même plateforme il est ainsi possible de migrer d’une solution à l’autre tout en gardant le même plan de taggage. 

 

Vos utilisations

  • Je souhaite avoir uniquement des statistiques sur mon site

Si votre seul besoin aujourd’hui est d’obtenir des statistiques sur votre site web, l'outil recommandé est Google Analytics 3 ou 4. Vous l’aurez compris : notre préférence reste encore aujourd’hui sur la version 3 mais la version 4 va encore évoluer.

  • Je travaille avec un référenceur

Vous souhaitez des statistiques plus poussées et à la pointe, votre référenceur vous demandera sûrement les deux produits Google Analytics 3 et 4.

  • J’utilise plusieurs outils Google comme Analytics et Ads

À partir du moment où vous utilisez plusieurs outils Google, la solution la plus simple est d’utiliser Google Global Site Tag.

  • J’utilise des outils en dehors de la sphère Google

Vous utilisez de multiples outils comme Facebook, hotjar, …: la solution Google Tag Manager est faite pour cela.

  • J’utilise Google Analytics avec le tag universal

Pas de panique, vous pouvez continuer !  le « TAG universal » a 7 ans maintenant et si vous souhaitez préparer l’avenir vous devrez supprimer le « TAG universal » et utiliser à la place le « TAG » Google Global Site Tag ou Google Tag Manager.

 

Et avec le webo-facto, comment je procède ?

Retrouvez toutes les informations dans le wiki

Par Alexa de webo-facto
18 mars 2022
Sommaire

    À lire aussi

    16 avril 2024
    La sécurité des sites web est une préoccupation majeure. Les piratages...
    3 avril 2024
    Découvrez les avantages et inconvénients de l'hébergement sur serveur...
    21 mars 2024
    Le DMARC, ou Domain-based Message Authentication, Reporting, and Conformance,...
    Pas encore convaincu ?
    • Réserver une démo
    • Prendre un rendez-vous commercial
    • Recevoir nos offres et tarifs

    Photo-thomas